Afpac bien vivre avec sa PAC faire ptPour favoriser l’accélération des opérations de rénovation énergétique, il a été décidé de mettre en place une communication qui donne envie, et de créer une signature commune de la rénovation à travers la charte ENGAGÉ POUR FAIRE

Cette communication s’est accompagnée d’un ensemble d’aides publiques permettant, pour une partie de la population, de financer à moindre coût le changement d’une chaudière par une pompe à chaleur.

La filière pompe à chaleur a déjà connu dans les années 2007-2009 ce type de scénario. C’est pourquoi l’AFPAC a pris les devants, s’attendant à une envolée du marché avec le risque d’apparition d’entreprises peu scrupuleuses qui abusent de la confiance de certains clients, jetant ainsi un discrédit sur tout une filière.

Une analyse du marché de la PAC 2019 (récemment publiée par l’AFPAC)  montre que l’effet « coup de pouce changement de chaudière » lancé par les pouvoirs publics en 2019 a fait progresser les ventes globales de PAC de 80% entre 2018 et 2019, avec une multiplication par 3 de la rénovation.

Développement raisonné : priorité à la qualité des installations
Pour répondre à cette demande subite qui est intervenue au deuxième trimestre 2019 et qui s’est accentuée au cours du deuxième semestre 2019, à l’initiative de l’AFPAC, la filière s’est structurée et s’est adaptée afin de permettre aux consommateurs d’accéder des installations de qualité, tout en veillant à ce que des opportunistes ne viennent pas ternir l’image de cette technologie comme ce fut le cas dans le passé.

Dès avril 2019, l’AFPAC a su fédérer, autour d’actions ciblées, tous les acteurs du marché pour un combat en faveur de la qualité de la relation client, des installations, accompagnées d’une maintenance visant à assurer la sérénité du client dans le temps par rapport à sa pompe à chaleur.

Ce fut :
• la publication des « dix commandements pour faire installer sa PAC »,
• une réunion plénière des acteurs du « Coup de pouce » changement de chaudière par une PAC, afin de mettre en cohérence les actions quotidiennes de chacun et assurer une circulation de l’information,
• la signature le 6 novembre dernier, en présence d’Emmanuelle WARGON, d’une charte entre l’AFPAC et ses partenaires, afin de préserver la qualité des installations de PAC,
• la mise en place d’un observatoire du marché de la PAC avec son comité de pilotage.


Des résultats probants : la qualité est au rendez-vous
Cet observatoire a donné lieu à la publication en mars 2020, des chiffres cités précédemment, mais a aussi permis d’intensifier « la chasse aux éco-déliquants » de la PAC.

Grâce à l’ensemble de ces initiatives, les qualificateurs d’entreprises RGE pour la pompe à chaleur n’ont pas relevé, malgré l’explosion du marché, une évolution significative des réclamations client. Seulement 1% des entreprises qualifiées ont fait l’objet d’une réclamation et 98% de celles-ci ont été traitées en moins d’un mois.


• L’AFPAC intensifie ses efforts en faveur de la qualité des installations de pompes à chaleur
• Maintien de la vigilance et nouveau guide
• Bien que satisfaisants, ces résultats nous invitent à maintenir la vigilance.

C’est pourquoi, l’AFPAC vient de publier un dernier guide à destination des consommateurs ayant un projet d’équipement de PAC.

Ce document rassemble tous les conseils et points de vigilance pour un projet serein.

Il s’intitule « Conduire son projet de changement de chaudière » et est téléchargeable gratuitement sur le site www.afpac.org.


Pour consulter le Dossier 16 - Conduire son projet de remplacement de chaudière, cliquez ici.


En savoir plus : www.afpac.org

Copyright 2013 - FilièrePro, le magazine des professionnels du génie climatique, aéraulique et sanitaire - Tous droits réservés.