Cette classification se matérialise par une étiquette énergétique remise gratuitement au consommateur. Le but ? Apporter une information fiable sur la performance de l’équipement et objectiver l’intérêt d’un remplacement par une chaudière plus performante. En juillet dernier, la publication du nouvel arrêté de référence sur l’entretien des chaudières est venue renforcer l’initiative portée par les deux associations. Le texte stipule en effet l’obligation de mention, sur l’attestation d’entretien, de la classification énergétique de l’équipement, information précisément délivrée par l’outil Mon Étiquette Chaudière.

Mon etiquette chaudiere 3ptUn premier bilan dans la lignée des observations des deux associations Paris, le 9 décembre 2020. Cette première année a permis aux deux associations de tester l’outil en conditions réelles auprès de leurs adhérents et d’en tirer de premières conclusions. A titre d’exemple sur le mois écoulé, il apparaît que la majorité des chaudières étiquetées sont classées C ou D (+40%) et ont plus de 15 voire 20 ans (32% ont été mises sur le marché entre 2000 et 2005, 26% avant 2000).

« Ces chiffres étaient prévisibles. » déclare Philippe Méon, Président d’Énergies & Avenir, « Je rappelle que 3,5 millions de chaudières ont plus de 15 ans et fonctionnent toujours malgré leur faible performance énergétique ! Et Bernard Aulagne, Président de Coénove, d’ajouter « Nous avons justement développé ‘Mon Étiquette Chaudière’ pour que les professionnels aient à leur disposition une information fiable et objective qu’ils puissent mettre au service de leurs clients, et à terme de la planète, en favorisant les économies d’énergie. ».

L’enjeu est triple pour les deux associations. Il s’agit d’apporter un service simple et fiable aux professionnels, aux consommateurs, et à termes de généraliser les chaudières les plus performantes afin de se mettre dans la trajectoire de la neutralité carbone à l’horizon 2050, soit 100% du parc de chaudières à haute ou très haute performance d’ici 2030.

Généraliser l’outil au service des professionnels, et de la performance énergétique Maintenant que la phase de test est terminée et que l’information sur la classification énergétique des chaudières est une obligation règlementaire dans le cadre de la visite annuelle d’entretien, les deux associations visent la très large diffusion de cet outil en s’appuyant sur les fédérations membres que sont le Synasav, la Capeb et l’UMGCCP-FFB.

Pour une pleine appropriation de l’outil, Coénove et Énergies & Avenir ont développé un tutoriel sous forme de « motion design » pour permettre aux professionnels de comprendre le fonctionnement du site et son intérêt en moins de 3 minutes. Un kit de communication sera également mis à la disposition de ces fédérations afin qu’elles puissent relayer l’information auprès de leurs adhérents et en faire un outil d’animation de leur politique régionale.

Mon etiquette chaudiere 2ptVoir la vidéo du motion design, cliquez ici.


Des professionnels convaincus par un outil sécurisé et fiable, source de satisfaction de leurs clients et d’opportunités business

Les représentants des professionnels membres de Coénove et d’Énergies & Avenir ont pu tester l’outil dès son lancement. Un an après, les retours sont unanimes et l’usage de l’outil est devenu un réflexe lors de l’entretien d’une chaudière.

Pascal Housset, Vice-président de l’UMGCCP, convaincu par Mon Étiquette Chaudière utilise quotidiennement l’outil : « Mon Étiquette Chaudière nous permet d’apporter un conseil supplémentaire à nos clients. Sur les 200 étiquettes que nous avons générées, notre taux de retour est à 50%. Cela témoigne non seulement des opportunités business que cet outil permet mais aussi de la satisfaction de nos clients. Je n’ai que des retours positifs jusqu’à présent et je conseille donc vivement à mes confrères de s’approprier cet outil. »

Du côté de la Capeb, Jean-Claude Rancurel, Président, entend rassurer ses adhérents sur le traitement des données clients et la facilité d’utilisation de l’outil : « Les données sont 100% anonymisées conformément à la règlementation RGPD. Les deux associations ne conservent ni les noms, ni les adresses et n’ont pas accès aux fichiers clients de l’utilisateur, ni aux étiquettes qu’ils génèrent. Quant à la génération de l’étiquette, il suffit de quelques clics. Le site est ergonomique et simple. L’essayer c’est l’adopter. »

Pour Roland Bouquet, Président du Synasav, également adhérent d’Énergies & Avenir et de Coénove : « C’est un outil gagnant-gagnant. En quelques clics, nous aidons nos clients à prendre conscience de l’état de leur appareil, et leur expliquons les alternatives possibles pour gagner en performance. La généralisation de l’outil, et donc de ce dialogue entre professionnels et clients, permettra d’accélérer le renouvellement du parc de chaudières et d’agir significativement sur les consommations et les émissions de CO2 . »

Le portail d’inscription est disponible sur le site et également accessible sur mobile : www.monetiquettechaudiere.fr

En savoir plus :
www.coenove.fr
www.energies-avenir.fr
www.monetiquettechaudiere.fr

Source : bcw-global.com

Copyright 2013 - FilièrePro, le magazine des professionnels du génie climatique, aéraulique et sanitaire - Tous droits réservés.